Accueil > LISTE disciplines > Disciplines > S. V. T. > Châtaignes percées : les coupables démasqués par des élèves perspicaces  (...)

Châtaignes percées : les coupables démasqués par des élèves perspicaces !

jeudi 13 novembre 2014, par M. Le Métayer.

Dans un précédent article, je vous avais posé ces trois questions :
1. Que deviendront les larves dodues ?
<span class="caps">PNG</span> - 946.9 ko
2. Que deviendra la larve rapide ?
<span class="caps">PNG</span> - 768 ko
3. Comment ces larves se sont-elles retrouvées dans la châtaigne ?

Bravo à Wikipanda, Emma B., Anouk, Hanna, Emma R., Maël, Vincent et Kaninchen qui ont répondu au moins à l’une des trois questions.
Ils ont gagné une poignée de main à venir retirer auprès de M. Le Métayer du 13 au 21 novembre, de 12h15 à 12h16.

Comment trouver les réponses ?

Comme vous disposez des deux informations suivantes :
1° ce sont des larves
2° elles sont sorties des châtaignes,
il vous suffit de taper « larves châtaignes » dans votre moteur de recherche favori (par exemple Google images) :
<span class="caps">PNG</span> - 1.1 Mo
Voyons en détail les résultats obtenus...

<span class="caps">PNG</span> - 89.9 ko
Cette première image vous mène vers un forum. Mon conseil : évitez les forums si vous souhaitez une réponse rapide et fiable !
<span class="caps">PNG</span> - 89.8 ko<span class="caps">PNG</span> - 44.8 ko<span class="caps">PNG</span> - 92.1 ko<span class="caps">PNG</span> - 90 ko
Les quatre images suivantes sont issues du site Les Insectes d’Alain Ramel (entomologiste). C’est un site sérieux, fiable et très complet. Vous y trouverez toutes les réponses illustrées !
<span class="caps">PNG</span> - 80.8 ko<span class="caps">PNG</span> - 75.9 ko
Site de La banque nationale de photos en SVT. Vous y trouverez seulement les noms des deux larves.
<span class="caps">PNG</span> - 59.5 ko<span class="caps">PNG</span> - 108.7 ko
Vous reconnaissez ces images ? Elles proviennent du site du collège ! Elles illustrent l’article Mais qui donc a fait un trou dans les châtaignes ?
<span class="caps">PNG</span> - 90.1 ko
Cette image est issue du site d’André Lequet (entomologiste). C’est un site sérieux, fiable, très complet et très bien illustré. Vous y trouverez toutes les réponses souhaitées... et bien plus encore. Je vous invite à le visiter. On reconnaît facilement ses images car elles portent la marque du copyright « A(c)L ». En effet, les photos de ce site ne sont pas libres de droits.
Les réponses (enfin...)

Question n°1 : Que deviendront les larves dodues ?
> Ce sont des larves de balanin des châtaignes (Curculio elephas) qui deviendront adultes l’été prochain.
<span class="caps">PNG</span> - 854 ko
(Merci à André Lequet qui m’a gentiment autorisé à utiliser quelques-unes de ses photographies pour illustrer cet article. Cliquez ici pour arriver aux pages consacrées aux balanins)
Les larves du balanin des châtaignes mangent également des glands. En France, on trouve aussi le balanin du gland (Curculio glandium) et le balanin de la noisette (Curculio nucum).
Pour tout savoir sur les balanins, vous pouvez lire Ils forent ils forent... les Balanins !, un article d’A. Lequet pour la revue Insectes.

Remarques :
- balanin est un mot formé à partir du préfixe balan- qui veut dire gland en latin (balanus) et en grec (balanos).
- Curculio veut dire charançon en latin
- elephas veut dire éléphant en latin... Curculio elephas est donc « le charançon éléphant » ! À vous de deviner pourquoi on lui a attribué ce nom étrange !

Question n°2 : Que deviendra la larve rapide ?
> C’est une larve de carpocapse des châtaignes (Cydia splendana) (désolé pour ce nom compliqué, ce n’est pas moi qui l’ai choisi).
<span class="caps">PNG</span> - 389.7 ko
(source : Kulac, licence CC)

Remarques :
- Cydia  : je n’ai pas trouvé l’origine de ce nom... Par contre, j’ai noté qu’il a inspiré les créateurs d’une application pour « smartphone à la pomme ». Cydia pomonella étant le carpocapse des pommes, le « vers » de la pomme !
- splendana veut dire brillant en latin.

Question n°3 : Comment ces larves se sont-elles retrouvées dans la châtaigne ?
> Le carpocapse femelle pond ses œufs sur les feuilles des châtaigniers. La jeune chenille, tout juste sortie de son œuf, part à la recherche d’une bogue. Elle se faufile entre les piquants puis entre dans une châtaigne en creusant un tout petit trou qui se cicatrisera par la suite.
> Pour le balanin, c’est différent. La femelle, posée sur une bogue, commence par creuser un trou dans une châtaigne grâce à son immmmmense rostre fin et recourbé. Ensuite, elle se retourne et dépose un œuf dans la châtaigne, au fond du trou qu’elle vient de creuser, grâce à son immmmmense tube de ponte télescopique. Je n’ai pas trouvé d’image de trou de ponte dans une châtaigne, désolé ! Néanmoins, pour nous consoler, voici des trous de ponte du balanin des châtaignes dans des glands :
<span class="caps">PNG</span> - 695.3 ko
(source : site d’A. Lequet, avec l’autorisation de l’auteur)

Voilà !
Si vous avez lu cet article jusqu’au bout, je vous offre des larves de balanins grillées au paprika (à venir retirer auprès de Mme Durand).

16 Messages

0 | 5