Accueil > LISTE disciplines > Disciplines > Français > Le Voyage de M. Monteverdi (Quai des Arts)

Le Voyage de M. Monteverdi (Quai des Arts)

vendredi 8 mai 2015, par M. Corno.

Dans le cadre de la saison culturelle du Quai des Arts, les cinquièmes du collège assisteront le jeudi 21 mai à 14h30 à un concert commenté, intitulé Le Voyage de M. Monteverdi.
Il s’agit d’un spectacle musical produit par la compagnie des Arts florissants.


Voici la présentation qu’en donne la compagnie :

Monteverdi, en fait, n’a jamais vraiment voyagé ! Né à Crémone, son premier voyage le conduisit, vers l’âge de 19 ans, à Mantoue qui se trouve à environ 65 km à l’est de sa ville natale. Après la mort du duc Vincenzo, il poussa son voyage un peu plus à l’est quand il s’installa à Venise, où il fut nommé Maître de Chapelle de la Basilique Saint-Marc. Il y resta jusqu’à sa mort. Dans sa longue vie, Monteverdi ne parcouru donc que 200 km… Soit, quelques heures de voiture…

Si l’homme n’est finalement pas un grand voyageur, sa musique, en revanche, a effectué l’équivalent d’un tour du monde ! L’étude de la musique de Monteverdi est un véritable périple, plein de découvertes et de rebondissements, cheminant de la tradition polyphonique de la fin de la Renaissance (qui a vu la naissance de Monteverdi) à la monodie et enfin à l’opéra. Sa musique évolue de la polyphonie à l’individualité de la ligne, des réflexions intimes à la pensée théâtrale.

Claudio Monteverdi se tient bien évidemment au cœur de cette révolution musicale : les madrigaux, qu’il composa tout au long de sa vie, retracent la route qu’emprunta sa musique dans un environnement musical en pleine transformation. Les textes dont se nourrissent ses compositions ont bien cheminé eux aussi, du petit poème aux douces sonorités jusqu’au texte théâtral.

Parallèlement, la polyphonie vocale à la ligne pure se modifie et devient homophonique à mesure que les textes prennent de l’ampleur et de l’importance. Quand les chanteurs se voient accompagnés par un continuo d’instruments, on assiste alors à l’émergence des voix de solistes. Peu à peu ces voix, de personnalités musicales deviennent de véritables personnages qui se mettent à chanter, puis à se répondre. Il ne manque plus que l’accompagnement des violons et des flûtes pour assister à la naissance du théâtre musical… L’opéra est né !

Destiné à guider l’auditeur de manière ludique, ce concert conçu pour tous les âges, décrit en paroles et en musique ce grand voyage qu’a effectué la musique de Monteverdi : le chant polyphonique a cappella des chanteurs est d’abord interrompu par les luths et le clavecin. Puis, une fois trouvée l’homogénéité entre les voix et cet accompagnement instrumental insolite, c’est l’étonnement général quand l’un des chanteurs ose entonner une ligne soliste… et la consternation quand deux solistes se mettent à converser ! Mais à peine les chanteurs commencent-ils à maîtriser leur nouveau mode d’expression qu’ils sont interrompus par l’arrivée des instruments à corde. Nos choristes deviennent finalement des stars d’opéra et la métamorphose est complète…

Voici un dossier de présentation dans lequel vous trouverez notamment des liens vers des vidéos et les paroles des textes chantés pendant le concert

<span class="caps">PDF</span> - 5.4 Mo

Un aperçu vidéo de ce que sont les madrigaux de Montervedi)