Accueil > LISTE disciplines > Disciplines > Français > Atelier d’écriture

Atelier d’écriture

lundi 9 mars 2015, par M. Montaigne.

Imaginez deux royaumes très proches, frontaliers. Imaginez deux modes de vie si différents que les contacts entre ces deux mondes sont presque inexistants. Imaginez deux héroïnes racontant leurs deux histoires parallèles... Apprenez que le hasard réserve parfois de grandes surprises...

Découvrez vite les aventures de Mayuri et Kimi... en lisant l’intrigant feuilleton élaboré par les élèves de l’atelier d’écriture.

### AMITIÉS INTERDITES ###

Chapitre 1

Un matin dans le Royaume Ensanglanté.

Je lis tranquillement à mon bureau, lorsque mon petit chat noir, Bakeneko, me saute dessus.

"Pousse-toi !", dis-je en lui balançant sur la tête un livre que je déteste. Bakeneko part en courant et en miaulant. Je descends les escaliers et y croise ma mère, Kagome. Sa chemise noire est tachetée de sang. Je suppose qu’elle ne l’a toujours pas nettoyée depuis qu’elle a disséqué une dizaine de maquereaux dans son laboratoire.

"Yo, Mayuri ! s’écrie ma mère. Tu as déjeuné ?

Yo, maman. Non je n’ai pas déjeuné, je viens de sortir de ma chambre.

Vas-y avant que ton pamplemousse rouge ne soit mangé par Bakeneko."

Je me rends dans le cuisine où ma grande sœur, Akemi déjeune déjà. Je m’assois à la table.

"Yo, dis-je.

Yo, répond-elle.

En effet, le pamplemousse rouge m’attend sur la table. C’est un plat traditionnel chez nous, au Royaume Ensanglanté, qui sert de petit déjeuner. C’est un pamplemousse de la taille d’une pastèque, avec un goût de sang légèrement dilué. Quand je sors de table, je dis au revoir à ma mère et à Akemi, et je me dépêche d’aller à l’école. Je suis pressée de retrouver mes amies, Mitsuki, Tsukimi et Haruka, et je dévale la pente en direction de l’école. Il faut toujours faire attention en sortant de chez soi, car il arrive que des gens inconnus avancent vers toi et te proposent un combat. En général, même si l’on refuse, ils le prennent pour un « oui ». J’avance donc très prudemment pour ne croiser personne.

Je passe devant le laboratoire de ma mère, dont le logo est composé de ciseaux suspendus sur une mare de sang. Des lampadaires diffusant une lumière rouge sang illuminent la route, car le rouge sang est une des couleurs favorites du royaume, ainsi que le noir et le bleu foncé. Personnellement, ce sont également mes couleurs préférées. J’arrive à présent devant le bureau des espions où travaille mon père. Son métier consiste à espionner le royaume voisin. Soudain, j’aperçois Mitsuki qui court vers moi.

"Yo Mayu !

Yo.

Bon dépêchons nous, on va arriver en retard s’exclama son amie.

Une fois arrivée, j’entre dans l’école. Je croise ma professeur, Mme Hanako.

Yo madame, dis-je.

Yo, Mayuri. Dépêche toi, le cours commence dans une minute.

Je réponds d’un hochement de tête et je rentre en classe. J’aperçois que Haruka et Tsukimi sont absentes. Je pense que Tsukimi va encore arriver en retard, comme d’habitude. Quant à Haruka, elle doit encore traîner dans la forêt au lieu d’aller en cours.

Sur le mur, j’aperçois la feuille des Droits d’Armes. Celle-ci explique que pour avoir le droit de posséder une arme, il faut réussir le TDMD, qui signifie « Test Du Maniement D’armes ». Pour le réussir, il faut tenir plus de dix minutes contre son professeur. Je dois essayer de le passer dans un mois, d’ailleurs. Le règlement précise qu’il est interdit de tuer lors d’un combat, mais pour le gagner il faut blesser l’adversaire. Mme Hanako interrompt ma lecture et demande à la classe de combattre à la hache par groupe de deux. Je me mets donc avec Mitsuki. Je prends une hache dans le placard. Elle fait au moins un mètre, et j’ai du mal à la soulever. Mais l’habitude revient tellement vite que la hache devient soudainement très légère, comme une plume. Mitsuki esquive mon coup et essaye de me frapper vers la droite. Je l’évite. Tout cela se répète jusqu’à la fin de la matinée.

Quelqu’un frappe à la porte, c’est Tsukimi.

"Heu... Yo... désolée d’être encore en retard... Un passant m’a vue et m’a demandé un combat... Le temps de le semer... eh bien... je suis arrivée en retard... Désolée, s’excuse-t-elle.

Pas grave, soupire Mme Hanako. Mais fais attention la prochaine fois, je te l’ai dit cent fois d’éviter de te faire remarquer lorsque que tu viens à l’école.

Désolée..."

Tsukimi est timide et maladroite, contrairement à Mitsuki. Quant à Haruka, elle passe son temps à désobéir.

Lorsque la professeur déclare que le cours est terminé, Mitsuki s’exclame :

"QUOI ?! Mayuri, on a encore fait égalité !

La prochaine fois je te battrai, si tu veux qu’on ne soit pas à égalité !

Non non... C’est bon. Et puis tu ne pourras jamais me battre, répond-elle, sûre d’elle."

Je dis au revoir à mes amies, et repars sur les trottoirs pour me rendre chez moi. Sur le sentier, je croise mon père, Hayato qui sort à peine d’une mission d’espionnage dans le royaume voisin. Hayato ne dit jamais rien de ses missions, il affirme qu’il lui est interdit d’en parler...

7 Messages

  • Atelier d’écriture Le 13 mars 2015 à 17:27, par Néko

    « yo » je trouve que c’était bien mais peut -être un peut trop de « yo » dans le texte et je pence a quelqu’un en particulier ...
    mais j’aime bien ALORS JE VEUT la suite ;p

    • Atelier d’écriture Le 18 mars 2015 à 16:05, par Mayuri

      Yo !
      Dans le Royaume Ensanglanté, les habitant disent « Yo » et non pas « bonjour ». Il est donc normal que les personnages disent toujours « Yo ».
      Pour la suite de l’histoire, il faudra être patient.
      Désolée !

  • Atelier d’écriture Le 18 mars 2015 à 16:04, par Camille

    Patience Néko ! Elle arrive... qui sait ce qu’elle apporte ???

  • Atelier d’écriture Le 20 mars 2015 à 19:58, par Kimi

    C’est sûr, c’est long ! Mais elle viendra !!!

  • Atelier d’écriture Le 25 mars 2015 à 21:33, par Mayuri

    Arg... Désolée pour la faute d’orthographe... (faute de frappe)
    Je me corrige : dizaine, et non pas « dizaines »...

  • Atelier d’écriture Le 26 mars 2015 à 16:20, par Kimi

    La suite est là !!! N’est-ce pas Néko ( ;